FR | EN

 

Aline Landreau prend part  à la Formation d'Artiste Chorégraphique du Centre National de Danse Contemporaine à Angers sous la direction d'Emmanuelle Huynh entre 2005 et 2007, suite à une incursion au Conservatoire de Bordeaux et des études de Philosophie. Elle rejoint ensuite en 2009 le programme Essais dédié aux investigations chorégraphiques émergentes, pour y développer des dispositifs performatifs et sonores à la lisière des  arts visuels, et obtient conjointement un Master II auprès de l'Université Paris 8 - Saint Denis.

Son travail questionne l'endroit du trouble perceptif à l’intérieur du cadre formel et symbolique du théâtre, et la fiction d'une identité archaïque, à travers mouvement, voix, et scénographie. Ses derniers projets, les lettres sonores du projet Correspondances et son édition, l'installation-performance The Outline -  conçue pour la Galerie Empreintes à Aydat, Locomotive - objet performatif collaboratif, et Les Brumes - premier volet de la série consacrée aux phénomènes d'apparition et de dés-identification, lui permettent d'étendre ces composantes et d'interroger les conditions de saisie sensible d'un spectateur auteur de son propre regard.
Aline collabore comme interprète et parfois assisante avec des chorégraphes tels que Loïc Touzé ( 9 ), Kosei Sakamoto ( Kaibutsu ), Emmanuelle Huynh ( Monster Project / Futago, Cribles ) et Vincent Dupont ( Souffles, L'Étang suspendu, Air, Stéréoscopia ), et co-fonde en 2010 Météores - constellation de jeunes chorégraphes basée à Nantes - afin de comprendre activement ce que peut être une communauté artistique au travail. Elle collabore avec la scénographe Stefanie Rauch en mai 2014 à Vienne pour son projet Gelände, et depuis plusieurs années avec la photographe Delphine Perrin.
Aline Landreau poursuit également un travail de sensibilisation et de transmission en France et au Japon, guidée par son intérêt pour les techniques somatiques et les zones propices à l’improvisation, et ce dans de multiples contextes: établissements scolaires, hôpitaux et festivals, dont l'International Dance Workshop Festival - Hot Summer in Kyoto et Extension Sauvage. Elle bénéficie par ailleurs de la bourse DanceWeb du Festival Impulstanz à Vienne en 2012.

Ses pratiques se déploient actuellement entre Nantes et Berlin.